Bruno Gollnisch

Puputsch : Philippot obtient la peau de Gollnisch et Arnautu

Publié le Mis à jour le

Le pute-putchiste énarque chevènementisto-gaulliste Florian Philippot continue à éliminer les derniers vestiges du FN-canal historique. Avec ses mignons et avec l’assentiment de Marine Le Pen, il a obtenu l’élimination de deux cadres historique du Front national de deux commissions. Bruno Gollnisch a été évincé de la commission des conflits, alors que cette dernière est convoquée pour virer des candidats aux élections départementales aux pensées, propos ou messages politiquement incorrects ayant géné l’occupant juif ou les communautaristes pédérastes.

Marie-Christine Arnautu, déjà éliminée de la fédération des Alpes-Maritimes il y a quelques jours, a été débarquée de la Commission d’investiture. Cette dernière doit justement se réunir pour désigner des candidats aux élections régionales – pas de la famille Le Pen dont les membres, toujours au-dessus des lois, se proclament, comme Marion Maréchal-Le Pen, eux-mêmes candidats, ou plus candidats, ou à nouveau candidat, quand cela leur chante.

Bruno Gollnisch et Marie-Christine Arnautu payent leur pourtant relativement faible soutien à Jean-Marie Le Pen violemment attaqué ces dernières semaines par des individus ayant pour caractéristiques communes d’avoir rejoint le parti depuis moins de cinq ans – parfois n’étant pas même adhérent – et d’aujourd’hui en vivre grassement comme Gilbert Collard et Florian Philippot.

Ces nouvelles attaques interviennent alors qu’une purge est menée au niveau des fédérations depuis plusieurs semaines pour éliminer tous les cadres suspects d’être trop catholiques, trop radicaux, trop lepénistes, trop patriotes, etc. Alexandre Simonnot, qui avait multiplié comme tant d’autres les gestes de soumission à Marine Le Pen, après avoir été déchu de ses responsabilités départementales, vient d’être suspendu du parti d’extrême droite.