Règlement de comptes entre criminels étrangers « migrant » à Calais : un blessé par balle

Publié le Mis à jour le

De nouveaux violents affrontements ont opposé les groupes de criminels étrangers laissés libres dans les rues de Calais par le gouvernement d’occupation. Une fusillade s’est produite dans la nuit de jeudi à vendredi dans l’une des nombreuses zones de non-droit désormais abandonnées aux étrangers.

Arrivés après les faits, les secours ont retrouvé un étranger grièvement blessé par balles. Il a été, aux frais du contribuable, pris en charge par les pompiers et hospitalisé.

« Il y a eu des violences avec arme à feu dans la nuit, un migrant a été grièvement blessé, mais ses jours ne sont pas en danger. Une enquête est en cours pour tentative d’homicide volontaire qui vise à chercher l’arme et l’auteur des coups de feu et c’est la PAF qui a été saisie car c’est en lien avec des faits de passeurs »

a précisé un représentant du parquet de Boulogne-sur-Mer. Il a évoqué les affrontements réguliers entre groupes criminels qui se disputent les territoires comme ils le faisaient avant d’envahir la France au Soudan, en Érythrée ou en Afghanistan.

Il y a aujourd’hui officiellement 2 300 clandestins à Calais, au moins deux fois plus selon des sources policières, une présence accrue à cause de la politique criminelle de Manuel Valls et Bernard Cazeneuve qui donnent des papiers à tous ceux qui en font la demande et qui par ailleurs ont ouvert un « centre de jour » où les Français payent chaque jour pour fournir à ceux qui les envahissent plusieurs centaines de repas.

La même source judiciaire a d’ailleurs précisé :

« Il y a un afflux de migrants encore tout à fait exceptionnel ».

Sauvons Calais-manif 07062015

Publicités

Un journal turc diffuse les preuves de la fourniture d’armes du gouvernement aux terroristes

Publié le Mis à jour le

Le quotidien turc Cumhuriyet (La République), proche du Parti républicain du peuple (CHP, Cumhuriyet Halk Partisi), opposant au gouvernement, a publié des photos et une vidéo montrant la réalité des livraisons d’armes aux terroristes en territoire syrien. Après le gouvernement syrien, ces faits ont peu à peu été révélés par des médiats turcs avant que des policiers, des magistrats et des militaires parviennent à arrêter un train affrété illégalement par les services secrets turcs et rempli d’armes. Tous ceux qui ont dénoncé ces livraisons d’armes ont depuis été arrêtés par le tout puissant Recep Tayyip Erdoğan. Quarante-deux personnes sont actuellement emprisonnées pour avoir participé à la manifestation de la vérité. Dès la parution des articles, deux enquêtes judiciaires ont été ouvertes contre le directeur de Cumhuriyet, notamment pour espionnage et crimes contre l’État, ce qui tend à démontrer la réalité des accusations.

obus pour les terroristes islamistes turquie--

Les images montrent des obus de mortier dissimulés dans une cargaison de médicaments, acheminée par des camions censés transporter de l’aide humanitaire au nom d’une organisation non gouvernementale. Un millier d’obus ont été découverts. Plusieurs centaines de lance-grenades ont également été retrouvés. Dans des boîtes, des médicaments ont également été remplacés par environ 80 000 munitions. Il s’agit de matériels russes, issus d’anciennes républiques soviétiques.

9 obus pour les terroristes islamistes turquie

Les faits se sont déroulés près de la frontière avec la Syrie en janvier 2014 quand des gendarmes, vraisemblablement informés, ont intercepté le convoi. Les révélations prennent place dans la guerre qui mine le gouvernement islamiste à son opposition, notamment aux successeurs des mouvements kémalistes laïcs anti-islamistes. Ces derniers dominaient la vie politique jusqu’à la fin du XXe siècle avant d’être supplantés par les « islamo-conservateurs ».

Plus que l’atteinte à l’intégrité territoriale de la Syrie et aux dommages causés au gouvernement de Bachar el-Assad, l’affaire est avant tout un règlement de compte interne à la Turquie. Les dénonciateurs des agissements du gouvernement turc s’alarment également de l’utilisation de ces armes par les terroristes islamistes avant tout contre les Kurdes à la frontière avec la Turquie.

Plusieurs membres de l’opposition ont déclaré qu’il fallait juger le président turc pour trahison. D’autres ont évoqué la possibilité de le faire juger devant le tribunal de La Haye pour complicité de crime de guerre et crime contre l’humanité. Membre de l’OTAN, la Turquie appartient également à l’ONU, que des hommes politiques turcs pressent d’intervenir également contre ces livraisons d’armes.

http://www.liveleak.com/ll_embed?f=e97bba34a3bf

Invasion : 4 200 étrangers ont attaqué l’Europe vendredi

Publié le Mis à jour le

Parmi les vagues d’attaques subies par l’Europe, celles venues de Méditerranée sont les plus spectaculaires. Elles ne doivent pas faire oublier les innombrables autres vannes de l’invasion : regroupement familial, visas touristiques, accueil d’étudiants, attaques par la Bulgarie, par les îles françaises de l’océan Indien, la Guyane, par les territoires espagnols en Afrique du Nord, etc.

Ce vendredi, ce sont 4 200 nouveaux étrangers qui ont violé les frontières de l’Europe, avec la complicité active des gouvernements d’occupation. Les colonisateurs ont notamment été aidés par les gardes-côtes italiens ainsi que des navires militaires irlandais et allemands.

Il s’agit du nombre le plus important jamais constaté en une seule journée, signe de l’aggravation du problème malgré toutes les inutiles et coûteuses réunions gouvernementales, onusiennes, européistes, etc.

En deux jours, jeudi et vendredi, ce sont environ 5 000 étrangers qui ont attaqué l’Europe, pour plus de 40 000 pour la seule Italie et encore 37 000 en Grèce.

Immigration stop ! Rapatriement, maintenant !
Immigration stop ! Rapatriement, maintenant !

Journal du 31 mai 2015

Publié le Mis à jour le

Sommaire

ACTUALITÉ NATIONALISTE

FRANCE

BASSE POLITIQUE

ÉTRANGER

 

 

Qui aurait pensé que l'Afrique noire était si voisine de la Seine-Saint-Denis ? (Fête des voisins de Mantes la Ville, mairie FN)
Qui aurait pensé que l’Afrique noire était si voisine de la Seine-Saint-Denis ? (Fête des voisins de Mantes la Ville, mairie FN)
Vu à Angers, France occupée
Vu à Angers, France occupée

 

 

 

ACTUALITÉ NATIONALISTE

L’hommage des Caryatides à Jeanne

Le mouvement des femmes nationalistes Les Caryatides a célébré Jeanne d’Arc samedi à Lyon.

CGPtHLSW8AAXtaZ
« Par son œuvre, Jeanne ouvre la voie au Nationalisme. “Tout désespoir en politique est une sottise absolue” »

 

Plusieurs figures nationalistes étaient présentes, dont Pierre Sidos :

« Je ne suis pas féministe, mais pro-féminin. La femme donne la vie, et mérite toute la considération des hommes »,

a déclaré le fondateur de l’Œuvre française.

Caryatides-052015-P Sidos-

Le directeur de Jeune nation Yvan Benedetti était également présent.

CGQHBDlWsAACdHR

Hommage de l’Aube dorée aux derniers défenseurs de Constantinople

Comme chaque année, les nationalistes grecs ont rendu hommage à ceux qui ont lutté contre les Ottomans à Constantinople.

CGMhl8wXEAAorVK

 

 

 

 

FRANCE

Il ne sont pas Charlie : Paul-Éric Blanrue et Robert Faurisson en correctionnelle

Plutôt que de s’attaquer aux politiciens corrompus, aux trafiquants de drogues, aux réseaux pédocriminels, leur justice continue leurs persécutions contre tous les mal pensants. Le 16 juin prochain à 13h 30,devant la XVIIe chambre correctionnelle de Paris, c’est Paul-Éric Blanrue qui comparaîtra pour avoir osé réaliser un documentaire sur l’historien révisionniste Robert Faurisson. Il se retrouvera sur le banc des accusés avec le diffuseur du documentaire et Robert Faurisson lui-même.

À Rennes, la mobilisation des patriotes paye : les racailles expulsées de la maison de Maryvonne

Depuis plusieurs mois, une douzaine de racailles occupent une maison à Rennes. Les parasites sociaux, largement soutenus par l’extrême gauche locale, se réjouissaient de laisser à la rue une femme âgée de 83 ans qui, après la mort de son compagnon, n’avait plus d’autre endroit où vivre. C’est même sous la protection de la loi, qui oblige un propriétaire à déclarer sous 48 heures une occupation, que les asociaux avaient ont pu demeurer dans les lieux durant plusieurs mois.

Après ces longues semaines durant lesquelles la justice a refusé d’intervenir, la mobilisation de Bretons puis au-delà le soutien de nombreux français ont fini par faire bouger la situation. Manifestations et confrontations avec la police et des extrémistes, pétitions, articles, ont donné à l’affaire une dimension nationale, obligeant la police puis la justice à agir. Cette dernière vient de rendre un arrêté d’expulsion immédiate. Les racailles doivent donc désormais quitter immédiatement les lieux. Elles ont annoncé, mais rien n’est certain, qu’elles ne s’opposeraient pas à cette décision.

ETA : quatre arrestations à Biarritz

Quatre personnes ont été arrêtées ces derniers jours dans le sud-ouest, dans le cadre d’une enquête sur le groupe terroriste marxiste Pays basque et liberté (ETA, Euskadi ta Askatasuna). Jeudi, les policiers ont découvert dans une maison du centre-ville de Biarritz une trentaine d’armes, du matériel pour fabriquer des explosifs et pour fabriquer de fausses plaques d’immatriculation notamment. Deux personnes avaient été arrêtées. Vendredi, un couple a été interpellé, également à Biarritz, dans le quartier de La Négresse.

À Marseille, l’UMPS favorise l’islamisation… avec le Qatar

À Marseille, le complexe Ibn Khaldoun s’agrandit. Les gérants des lieux – soutenus avec ferveur par Jean-Claude Gaudin, sans doute par goût de l’inversion, comme par les dirigeants du PS, Samia Galli en tête – ont organisé une cérémonie pour le lancement des travaux. Signe de leur modération, parmi les représentants étrangers, ils ont invité l’ambassadeur du Qatar, pays reconnu pour son âpre lutte contre les terroristes.

« Nous sommes entrain [sic] d’écrire l’histoire du futur. Ce moment n’est ni le premier ni le dernier »,

s’est vanté le directeur qui a tenu à préciser :

« C’est l’aboutissement des efforts conjugués, des enseignements, des parents et des politiques. Ibn khaldoun a fait le consensus de la classe politique de Marseille, la droite, la gauche, les verts, le FDG, les indépendants… Tous y ont contribué. »

ibn-kaldoun-mosquee-marseille-Valls-

Quelques arrestations à Paris pour calmer la colère des employés de la Tour Eiffel

Il aura fallu non seulement des dizaines de plaintes, mais encore un vaste mouvement de grève conduisant à la fermeture de la Tour Eiffel pour que les autorités s’émeuvent des innombrables vols et agressions commis par des criminels gitans sur le ce lieu symbolique de la capitale. Huit membres de ces groupes de racailles itinérantes ont été arrêtés et placés provisoirement en détention. Avant d’être libérés ou remplacés par leurs congénères… Ils sont poursuivis pour vols et escroqueries en bande organisée et association de malfaiteurs. Tous logeaient dans des hôtels, aux frais du contribuable sinon des touristes dépouillés.

Faits divers & occupation

-Jour ordinaire d’émeute à Épinay-sous-Sénart vendredi : des policiers qui intervenaient pour disperser un attroupement dans le quartier envahi des Cinéastes ont été caillassés. Un policier a été blessé. D’autres violences se sont produites dans la soirée. « Régulièrement certains jeunes nous insultent et nous agressent. Nous attendons toujours une réponse, des renforts. Que faut-il pour que nous soyons entendus ? » s’est lamenté un syndicaliste policier refusant de dénoncer clairement le régime et l’occupant.

-Deux enfants âgés de deux mois et quatre ans sont morts et une troisième, âgée de deux ans, a été très grièvement blessée à Walincourt-Selvigny dans la nuit de vendredi à samedi lors d’un « drame familial ». La mère des enfants et leur grand-mère ont été blessées également. Le père a été arrêté puis interné.

-Un prisonnier de 49 ans, détenu à Gradignan, s’est suicidé (selon les premiers éléments de l’enquête), après avoir obtenu une permission pour se rendre chez un proche.

-Mort pour avoir cru aux mensonges du grand patronat et de l’extrême gauche… Le corps d’un Afghan a été retrouvé près de Lyon mort écrasé dans un chargement routier à la mi-mai. Il avait sans doute pris place dans un camion où il est mort, victime du poids de plaques d’aluminium transportées. Il avait traversé l’Europe ainsi depuis la Grèce.

-Le corps d’une femme ligoté et brûlé a été retrouvé par les secours qui intervenaient sur un incendie de maison près de Niort. Son compagnon, soupçonné d’être le meurtrier, a été retrouvé grièvement blessé.

-Onze criminels étrangers ont été arrêtés dans le cadre d’une vaste enquête sur les viols, menaces, tortures, l’ingestion de drogues, et la prostitution forcée à Lille et Grenoble de nombreuses Roumaines, dont certaines étaient âgées de quinze ans. Le réseau criminel était dirigé depuis la Roumanie via deux camps de Gitans acceptés en France par le gouvernement d’occupation.

-Un jeune homme de 19 ans a été tué d’un coup de couteau en plein cœur à Arbois (Jura) par un individu de 61 ans « au lourd passé judiciaire », notamment pour des faits de vols et de violences.

-Cinq criminels n’ont écopé que de six à quinze ans de prison pour le viol en réunion d’une femme vulnérable de 31 ans à Narbonne. Les criminels avaient filmé leurs actes accompagnés de diverses humiliations. Tous étaient des drogués.

-Trois de ces violeurs ont été condamnés plus faiblement que Laurent Rambaud, un agriculteur de 37 ans, qui a écopé de huit ans de prison pour avoir tué un individu venu le voler sur sa truffière.

BASSE POLITIQUE

En bref

* Antiportrait

« Je suis un homme de droite ouvert, pas sectaire »

Alain Juppé, militant anti-Sárközy à la ville et corrompu à la barre.

* Morano vs Bedos : bientôt la suite au tribunal.

L’humoriste (?) d’extrême gauche Guy Bedos sera jugé devant le tribunal correctionnel de Nancy pour injure publique pour l’un de ses spectacles, à Toul en 2013.

« Nadine Morano a été élue ici à Toul ? Vous l’avez échappé belle ! On m’avait promis qu’elle serait là… Quelle conne ! »,

avait-il lancé alors qu’il avait été invité par le PS pour inaugurer une salle de spectacle à Toul, avant d’enchaîner les insultes contre elle.

* Blessant

« Ces mots [de Nicolas Sárközy], non seulement visent à blesser les adversaires – ma foi c’est la vie politique –, mais ils blessent inutilement le pays »,

a déclaré Manuel Valls, ayant lui-même épousé avec sa femme les haines éternelles, inextinguibles et démoniaques d’Israël.

* Républicains de toutes tendances, débattez (-vous)

« Nous devons avoir un débat entre républicains, entre républicains de gauche et de droite, entre républicains conservateurs et républicains progressistes, mais il faut sortir de ce goût de revanche, des insultes inutiles qui ne font pas avancer le débat et qui creusent encore un peu plus les différences, alors qu’aujourd’hui au contraire il faut rassembler les Français autour de l’essentiel, redresser notre pays et être fiers de ce que nous sommes capables de faire »,

a-t-il ajouté.

* Le SIDA mieux que l’herpès ?

Se détachant un instant de son travail de destruction du Front national, Florian Philippot a ironisé sur le nouveau nom de l’UMP, désignant l’alliance de celle-ci, devenue Les Républicains (R) avec le PS comme l’RPS, à prononcer « herpès »…

* Quand le complice dénonce les complices d’extrême droite

« En parfaite opposante de pacotille, Marine Le Pen était absente lors de ce vote décisif. La volonté du FN de ’laisser passer’ est aussi avérée par l’absence de son suppléant Aymeric Chauprade »,

s’est amusé Jean-Luc Mélenchon, évoquant le vote sur le Traité de commerce transatlantique (Tafta) au parlement européiste.

* Quand le complice dénonce (aussi) les complices de gauche

« Loin de résister comme ils l’avaient fait croire, les députés PS […] ont voté en faveur des tribunaux d’arbitrage entre les États et les entreprises. Loin de préconiser des solutions alternatives dont ils avaient pourtant beaucoup parlé, ils se sont purement ralliés à la position de la Commission européenne »,

a ajouté le complice du mondialisme Jean-Luc Mélenchon, de ses politiques pro-métissage, pro-invasion, individualistes, anti-familles, etc., laissant accroire que le combat se limiterait à la dénonciation partisane et parcellaire de l’impérialisme.

UMPS féministe

Communautarisme juif, communautarisme homosexualiste, communautarisme maçon… les politiciens sont, aussi, mus, par le communautarisme sexuel. C’est uniquement en tant que femme et pour les femmes que huit politiciennes de l’UMPS, de l’extrême gauche (la communiste Marie-Georges Buffet et Cécile Duflot) aux libéraux conservateurs (les UMP Nicole Ameline, Catherine Vautrin et Marie-Jo Zimmermann) en passant par le PS (Yvette Roudy et Aurélie Filippetti) et les centristes (Chantal Jouanno et Rama Yade) ont dénoncé un « retour en arrière » du gouvernement sur les « droits des femmes ».

« Le projet de loi sur le dialogue social et l’emploi supprime deux outils indispensables de l’égalité professionnelle : la production par l’entreprise d’un document dédié, le Rapport de Situation Comparée et l’organisation d’une négociation spécifique »,

deux inutiles gadgets comme la bureaucratie en compte des milliers et qui n’a jamais servi à améliorer la vie d’une seule salariée sur le terrain.

ÉTRANGER

Après la “Shoah”, l’État islamique : pas de tabou pour les caricaturistes en Iran

Israël a beaucoup fait parler d’un concours de dessins organisé en Iran sur le thème de la prétendue “Shoah”, avec la complicité des médiats à travers le monde. Beaucoup plus mal à l’aise, bien peu ont évoqué une nouvelle édition du concours de caricature, dont le thème est cette fois l’État islamique (ÉI). Les autorités iraniennes précisent vouloir promouvoir la « culture de la résistance » et se défendre « contre le mal et la terreur ». Un thème fédérateur qui ne semble toujours pas du goût d’Israël et de ses agents-journalistes.

carictature Etat islamique - Israël - Etats-Unis

Plus de 800 dessins envoyés de 40 pays différents ont déjà été reçus pour le concours. Près de 300 caricatures, parmi les meilleures, seront exposées dans les rues de Téhéran.

« Aujourd’hui, le monde entier connaît un groupe de parasites qui se prénomme Daesh et est au courant des crimes contre l’humanité et la culture. Maintenant, les artistes auront l’occasion de sensibiliser le public à leurs actes en participant à la compétition »,

a expliqué Mohammed Habibi, qui dirige le concours. C’est ce dimanche que le résultat du concours sera proclamé.

L’ancien président yéménite révèle que l’agression séoudienne contre son pays était préméditée depuis plusieurs années

Dans un entretien télévisé, l’ancien président yéménite Ali Abdallah Saleh, renversé en 2011 lors du prétendu « printemps arabe » favorisé par les États sunnites et en faveur notamment des groupes criminels islamistes, a révélé que le gouvernement séoudien, sous sa présidence, voulait plonger le Yémen dans la guerre civile.

« [Les Séoudiens] nous ont dit : “Nous vous paierons des millions de dollars si vous devenez nos alliés” [dans la lutte contre les chiites] »,

a rapporté Ali Abdallah Saleh devant les journalistes libanais d’el-Mayadeen.

L’ancien président avait décliné cette offre, ce qui lui a valu d’être la cible d’une « révolution » ; depuis, le plan séoudien d’une guerre religieuse a été mis en place avec d’importantes complicités internationales. Prétextant venir au secours des rebelles sunnites proséoudiens, mais en réalité aidant essentiellement Al-Qaïda Péninsule arabique (AQPA, Tanẓīm al-Qā‘idah fī Jazīrat al-‘Arab), l’Arabie séoudite mène depuis plusieurs semaines une campagne de bombardements meurtriers à travers le Yémen.

Nouvelle attaque meurtrière contre les chiites en Arabie séoudite

Un attentat suicide à la voiture piégée près d’une mosquée chiite a fait quatre morts à Dammam (est) vendredi. L’État islamique (ÉI) a revendiqué le crime, qui aurait été commis par Abou Djandal el-Djizraoui. Selon les autorités, il n’a pas pu toucher la mosquée en elle-même grâce aux mesures de sécurité. Une attaque similaire perpétrée il y a une semaine avait fait 21 morts et plusieurs dizaines de blessés.

Les tueurs ont diffusé un enregistrement appelant à « tuer les ennemis de l’islam, en particulier les chiites », qualifiés « d’infidèles et d’apostats » dont « le sang peut être répandu, [et dont] l’argent être pris ».

« Il est de notre devoir de les tuer et même de purifier cette terre de leur saleté »,

déclare l’orateur dans la vidéo.

Le monde en guerre

* Europe

-Chypre. Le Libanais à papiers canadiens arrêté dans l’île est un membre du Parti d’Allah (Hezbollah) selon les autorités. Ces dernières l’accusent d’avoir préparé un attentat contre des intérêts juifs, nombreux à Chypre. L’homme arrêté a nié les faits ; ceux-ci semblent peu vraisemblables : si l’État criminel d’Israël a multiplié les crimes et les attentats à travers le monde depuis plusieurs décennies (de l’assassinat des diplomates allemands et suédois Ernst vom Rath et Folke Bernardotte jusqu’à l’historien François Duprat, aux meurtres de masse en Palestine et aux opérations des services secrets à travers le monde), ce n’est pas le cas du Hezbollah.

* Afrique

-RCA. Des combats se sont déroulés au cœur de Bangui en milieu de semaines. Au moins deux personnes, dont un cadre de l’ancienne Séléka, la milice musulmane, ont été tuées ; un commissariat a été envahi et endommagé et une voiture de police a été brûlée.

* Maghreb

-Libye. L’État islamique (ÉI) a pris le contrôle de l’aéroport de Syrte, jusqu’ici contrôlé par les islamistes affiliées au gouvernement parallèle de Tripoli.

À Benghazi, six personnes sont mortes et huit autres ont été blessées vendredi lorsque des roquettes ont touché des quartiers résidentiels de la ville, après une avancée de l’armée du gouvernement de Tobrouk face aux combattants islamistes du gouvernement de Tripoli.

À Derna, deux soldats de Tobrouk ont été tués et cinq autres ont été blessés lors d’un assaut de l’ÉI contre un poste de contrôle.

* Asie

-Pakistan. Une attaque lancée contre deux bus dans la région de Karachi, près de Quetta (Balouchistan, sud-ouest), a fait 21 morts vendredi.

© Jeune nation – 2015

Perpétration d’un crime des crimes shoatique ou attentat pâtissier ? L’oligarque juif Lévy (encore) entarté

Publié le Mis à jour le

Perpétration d’un crime des crimes shoatique ou attentat pâtissier ? L’oligarque juif Lévy (encore) entarté

L’extrémiste juif Bernard-Henri Lévy profanait ce samedi soir par sa présence l’église Saint-Loup de Namur en Belgique. Il devait y tenir l’une de ses conférences où les appels aux meurtres des infidèles antidémocrates ou insuffisamment sionistes et la revendication des massacres perpétrés en Syrie, en Irak et ailleurs se mêlent aux déclamations humanistes et à l’autopromotion.

L’humoriste belge Noël Godin lui a fait passer provisoirement l’envie de faire sa publicité sur le dos du peuple libyen livré aux islamistes et à l’anarchie par sa faute : entrant dans l’église, il a entarté – pour la sixième fois – l’escroc philosophe. Alors que tarte à la crème s’écrasait sur la face haineuse de Bernard-Henri Lévy, ce dernier se serait exclamé :

« Non, y en a marre ! »

L’injonction, même si elle avait été prononcée plus tôt, n’aurait sans doute pas arrêté l’auteur de l’attentat holo-caustique. Les gorilles de Bernard-Henri se sont ensuite violemment interposés, n’hésitant pas à tenter de donner de violents coups de poing.

//vk.com/video_ext.php?oid=-59782246&id=171172274&hash=671f86479dab9216&hd=2

Dans un court acte de revendication, Noël ‘Le Gloupier’ Godin s’est expliqué sur les motifs de cette kouachisation pâtissière :

« Siné a été accusé par Philippe Val, ex-directeur de la rédaction de Charlie Hebdo, de propos antisémites alors qu’il s’est battu toute sa vie contre cela. BHL, qui considère Siné comme un sale anarchiste, était parmi les témoins à charge lors du procès. Aujourd’hui, Siné a 83 balais et est en fauteuil roulant. Je savais que rien ne lui ferait plus plaisir qu’on lui dédie le gag »

a déclaré le chantillo-terroriste.

BHL-Entarté-Namur-052015 A

Racisme antiblanc : Boris Le Lay condamné pour avoir rappelé l’européanité des Celtes

Publié le Mis à jour le

Racisme antiblanc : Boris Le Lay condamné pour avoir rappelé l’européanité des Celtes

La justice du gouvernement d’occupation frappe sans ménagement et sans discernement. Alors que leurs maîtres défilaient il y a quelques semaines au nom de « Charlie » et de la liberté d’expression, les juges rouges multiplient les condamnations iniques et les atteintes aux droits les plus élémentaires des Français. Le nationaliste Yvan Benedetti a été convoqué à plusieurs reprises ces derniers mois pour répondre d’articles publiés sur Jeune nation parce qu’ils contreviennent aux mensonges de l’antiracisme et de l’égalitarisme. L’humoriste africain Dieudonné a été condamné à plusieurs reprises et se retrouve attaqué par les services policiers, fiscaux, judiciaires. L’historien révisionniste Vincent Reynouard est actuellement en fuite après une condamnation à deux ans de prison de ferme pour avoir contesté les prétendues « vérités » imposées par les ennemis de l’Europe à l’issue de la Seconde Guerre mondiale.

Dans un dernier élan de furie censoriale, la justice d’occupation vient de condamner l’indépendantiste breton Boris Le Lay à six mois de prison ferme. Le journaliste a été condamné pour avoir ironisé sur un Africain présenté comme un « musicien breton » (sic) dans une vidéo. Il y avait nié l’existence de « Celtes noirs » ; cela a été considéré comme une « provocation à la haine raciale »…

Jusqu’ici, s’ils relâchent les pédocriminels, les trafiquants de drogues et les politiciens corrompus – pour les très rares qui font un jour de prison dans leur vie –, les juges rouges se faisaient censeurs de la politique, de l’humour et de l’histoire, jugeant quels thèmes sont admissibles dans le débat sur l’avenir de la cité, quelles blagues sont dignes d’être dites, quels mensonges historiques doivent être défendus au prix de la liberté et de la mort de Français. Ils se font aujourd’hui les biologistes et historiens, autorisant à tel ou interdisant à untel de parler des Celtes, de l’histoire, de la culture, des gènes de ce peuple qui a fondé l’Europe plus qu’aucun autre et qui est à l’origine de la France.

Ce n’est pas la première fois que Boris Le Lay, qui serait actuellement au Japon, subit la répression de leur République. Il a déjà été condamné pour racisme, c’est-à-dire pour avoir défendu la race blanche que s’attachent à détruire, entre autres, ces magistrats antifrançais et pour antisémitisme, c’est-à-dire pour avoir nié le droit à Israël de dicter sa loi en France.

Outre les six mois de prison, Boris Le Lay a été condamné à verser 8 800 euros au musicien africain Yannick Martin.

visuels_jn_vieille_ecole-antiracisme-

Un monument aux morts réalisé par Maxime Real del Sarte profané aux Éparges

Publié le Mis à jour le

Une fois encore, des criminels itinérants ont profané un monument aux morts en France pour en volant du métal qu’ils revendent ensuite grâce à d’innombrables complicités, à commencer par celles du gouvernement d’occupation qui les laisse agir en toute impunité. Il pourrait également s’agir d’un vol commandité par un collectionneur.

Les patriotes français sont doublement touchés par cette nouvelle attaque qui non seulement porte atteinte la grande mémoire de la France et du sacrifice des Poilus, mais touche une œuvre réalisée par le sculpteur nationaliste Maxime Real del Sartre. C’est lui qui avait réalisé ce bas-relief, inauguré en 1935, et mettant en scène Jeanne d’Arc portant un soldat mort. Le monument honore les Français des 106e et 132e RI tombés dans le secteur devenu symbolique des Éparges.

L'œuvre de Maxime Real del Sarte volée aux Éparges
L’œuvre de Maxime Real del Sarte volée aux Éparges

Maxime Real del Sarte était lui-même un poilu. Combattant au courage exemplaire, il avait participé à de violents combats dans le secteur des Éparges, en janvier 1916. Grièvement blessé, il fut amputé de son bras gauche. Après la guerre, il poursuivit son œuvre artistique, notamment cet hommage à ses camarades, comme son œuvre politique pour le redressement national. Créateur des Camelots du Roi, il participa aux manifestations de février 1934 durant lesquelles il fut à nouveau blessé. Aux balles des adversaires allemands avaient succédé les balles des ennemis de leur République.

Quatre-vingt-dix ans plus tard, en détruisant les frontières, par son laxisme judiciaire, cette dernière continue à souiller la France.

Les racailles dont le caractère étranger fait peu de doute ont utilisé une masse pour voler le bas-relief, causant de surcroît d’importants dégâts sur le monument. Plusieurs faits similaires se sont produits sur des sites de ce type dans la région. Des cérémonies étaient prévues à l’occasion du centième anniversaire des combats meurtriers des Éparges.

Le Premier toit - Maxime Real del Sarte
Le Premier toit – L’une des premières oeuvres de Maxime Real del Sarte