Le gouvernement et Orange s’aplatissent devant Israël

Publié le Mis à jour le

Sans surprise, le Juif Laurent Fabius a pris le parti de son gouvernement et de son groupe ethno-religieux dans la polémique déclenchée par le dirigeant du groupe Orange qui a annoncé vouloir partir de Palestine.

« S’il appartient au président du groupe Orange de définir la stratégie commerciale de son entreprise, la France est fermement opposée au boycott d’Israël »,

a déclaré le ministre des Affaires (très) étrangères de leur République, la même qui multiplie les opérations de boycott contre des pays à travers le monde, à commencer ces dernières années par l’Iran ou l’Irak, pays dans lequel le blocus avait fait plusieurs centaines de milliers de morts – ce n’est certainement pas l’homme du sang contaminé que la mort de quelques centaines de milliers d’innocents va choquer.

Le président d’Orange s’est également soumis aux injonctions et aux menaces du gouvernement de l’État criminel d’Israël.

« Ceci n’a rien à voir avec Israël, nous aimons Israël, nous sommes présents en Israël, sur le marché des entreprises, nous investissons dans l’innovation en Israël, nous sommes les amis d’Israël, donc cela n’a absolument rien à voir avec un quelconque débat politique, auquel je ne veux pas prendre part »,

s’est de son côté aplati Stéphane Richard, convoqué par des journalistes juifs. En plus d’être un lâche, le mis en examen n’a pas craint de se présenter lui-même comme un imbécile ignorant de l’une des principales questions internationales de ce temps :

« C’est une question purement commerciale concernant l’emploi de notre marque par la compagnie sous contrat de licence. Je n’étais pas au courant [sic] qu’il existait une espèce de campagne internationale sur le sujet, j’en suis vraiment désolé [re-sic] »

a-t-il rampé vendredi.

« Orange est présent en Israël pour y rester. Notre décision sur l’utilisation de notre marque est motivée – comme c’est le cas partout dans le monde – uniquement par notre stratégie de marque. Au terme de discussions avec Partner, un amendement a été inscrit en avril dernier afin d’introduire une date limite à la licence »

a tenté une fois encore de se justifier Stéphane Richard samedi.

ryssen_milliards_israel

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s