Le gouvernement turc a bien facilité l’entrée des islamistes en Syrie

Publié le

Quelques jours après avoir diffusé les images d’un convoi affrété par les services secrets turcs à destination de la Syrie et transportant de très grandes quantités d’armes et de munitions, le journal Cumhuriyet a publié vendredi un article accompagné de nouvelles photos montrant que le gouvernement « islamo-conservateur » ou « islamiste modéré » de Recep Tayyip Erdoğan a également facilité le passage en Syrie de terroristes.

Le journal, proche de l’opposition laïque, affirme que les mêmes services secrets ont affrété le 9 janvier 2014 deux bus pour à faire passer en Syrie plusieurs dizaines d’islamistes. Les faits se sont produits au poste-frontière de Reyhanli, dans le sud-ouest du pays. Les photos montrent une opération de la gendarmerie turque au retour du camion et la découverte d’armes et de munitions dans le camion. Les deux chauffeurs avaient été interpellés ; durant leur garde à vue, ils ont présenté des papiers de l’Organisation du renseignement national (MIT, Millî İstihbarat Teşkilatı). C’est le MIT qui avait loué les camions et payé les chauffeurs.

1 3

Durant leur audition, ils avaient tous les deux déclaré que les services secrets turcs leur avaient demandé de convoyer des « réfugiés » syriens, vers un territoire en guerre…

10 15

Les révélations ces derniers mois sur la complicité active du régime d’Ankara avec les groupes terroristes en Syrie ont conduit plus de cinquante personnes en prison : après les magistrats, les policiers et les militaires ayant voulu faire la lumière sur ces agissements, c’est la presse qui risque de subir les attaques du gouvernement. Le désormais président Recep Tayyip Erdoğan a déjà menacé Cumhuriyet. Il a notamment demandé la prison à perpétuité contre le rédacteur en chef du quotidien.

Ces révélations pourraient expliquer la médiatisation de quelques arrestations d’islamistes tentant de passer en Syrie ces derniers jours, pour tenter de faire oublier les agissements du régime ces dernières années. Le journal a profité de la tenue d’élections législatives ce dimanche pour faire ces révélations et tenté d’empêcher un nouveau succès du Parti pour la justice et le développement (AKP, Adalet ve Kalkınma Partisi). Les derniers sondages placent cependant toujours l’AKP nettement en tête, à 41 % devant le Parti républicain du peuple (CHP, Cumhuriyet Halk Partisi), que soutient Cumhuriyet, avec 27 %. Quel que soit le résultat, il ne devrait pas contribuer à appaiser la situation, ni extérieure, ni intérieure : la campagne électorale a été marquée hier par un attentat sanglant commis contre des candidats kurdes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s