Têtu en redressement judiciaire après… 20 ans de déficit

Publié le Mis à jour le

Il n’y a pas que les torchons antifrançais comme Charlie hebdo – avant la kouachisation de sa rédaction – ou d’extrême gauche comme La Marseillaise qui connaissent de graves difficultés financières, malgré les millions volés au contribuable et dispensés généreusement par les gouvernements d’occupation (fonds stratégique pour le développement de la presse, aides directes à la diffusion, aides fiscales, sociales et postales indirectes, etc.) pour la presse régimiste.

Le journal de propagande homosexualiste Têtu a été placé en redressement judiciaire. Malgré les innombrables soutiens – à commencer par celui de son fondateur, l’oligarque PS Pierre Bergé –, les ventes ont chuté jusqu’à passer sous la barre des 30 000, pire que Charlie hebdo à son plus bas en décembre 2014.

En vingt ans – il a été créé en 1995 –, le journal n’a jamais été bénéficiaire une seule fois. Les dizaines d’asociaux permanents n’ont pu être payés qu’avec l’argent des Français, alors même qu’ils s’en servaient pour détruire notre société. Là où tout autre journal ou entreprise aurait mis la clé sous la porte, Têtu a été maintenu à flot pour permettre à quelques cerveaux malades, plaçant l’essentiel de leur existence dans leur bestialité et leur déviance, de diffuser leur propagande, à grand renfort d’affiches géantes et provocatrices dans les kiosques à journaux.

La justice a accordé quatre mois pour trouver un repreneur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s