Journal du 2 juin 2015

Publié le Mis à jour le

Sommaire

ACTUALITÉ NATIONALISTE

FRANCE

BASSE POLITIQUE

ÉTRANGER

AGENDA

jeune_nation_une_doctrine_un_combat_visu

 

ACTUALITÉ NATIONALISTE

Cinq élus pour Forza Nuova aux élections municipales

Dans l’attente du dépouillement de la totalité des bureaux, le mouvement nationaliste italien Forza Nuova (FN, Force nouvelle) a annoncé l’élection de cinq conseillers lors des élections municipales de dimanche dernier. Un second tour se déroulera le 14 juin. Un candidat a été élu à Origgio (Lombardie, nord-ouest) et un autre à Postiglione (Sarlerno, sud), où le dirigeant de la section locale Antonio Fasano fait son entrée au conseil municipal ; trois militants ont été élus à Castiglione Tinella (Piémont, nord-ouest). La direction de FN s’est félicitée des 3,43 % et environ 900 voix obtenus par Mirco Santareli à Faenza (Ravenne, nord-est) et espère que ce dernier deviendra le premier conseiller du mouvement « dans la rouge Romagne ».

Le mouvement ne présentait qu’une liste aux élections régionales qui se déroulaient le même jour, en Ombrie. Elle obtient 0,34 %. Ces élections ont vu la défaite du Matteo Renzi, l’actuel chef du gouvernement italien, dont le Parti démocrate tombe à 22 %, et la victoire de l’abstention : 47 % des Italiens ont refusé d’aller voter. La scène politique demeure au-delà très divisée avec la Ligue du nord qui conserve le pouvoir en Vénétie, la gauche qui a conservé le contrôle des régions où elle était majoritaire, perdant la Ligurie, mais l’emportant en Campanie. En Ligurie, c’est Silvio Berlusconi qui arrive en tête. Le Mouvement 5 étoiles obtient environ 20 % au niveau national, sans emporter de région.

Un débat sur le droit au blasphème à Grenoble

Lundi 15 juin à 20 heures, à Grenoble, est organisé un débat sur le « droit au blasphème », avec François Veyret-Passini (10 place Lavalette, salle du 1er étage ; tram B : arrêt « Notre-Dame-Musée »).

La culture remplace-t-elle le culte ? Quand on rejette les icônes est-on nécessairement amené à adorer des idoles ? Nous assistons à un curieux renversement : au nom de la laïcité, il est licite, sinon encouragé d’insulter ce qui pour les croyants est le plus sacré. On parle de « droit au blasphème ». En revanche on nous présente comme sacrilège, contraire aux Droits de l’Homme, de porter atteinte à ce qui se prétend «œuvre d’art» (« piss Christ »), même dans ses formes les plus grossières.

La « liberté d’expression » est devenue un absolu (« je suis Charlie »), sauf pour les croyants ou les rebelles qui contestent les poncifs de l’idéologie dominante. Outre François Veyret-Passini, interviendront l’abbé Jean-Marie Salaün, prêtre membre de la fraternité Saint Pie X, l’artiste-peintre Marc Villeminoz, et le sociologue Michel Michel.

En bref

 Banderole LGBT : dépôt de plainte par Lorraine nationaliste ». (Lorraine nationaliste)

-Le groupe Anjou nationaliste dispose désormais de sa page Facebook.

-Les militants de Languedoc nationaliste se sont eux dotés d’un compte Twitter qui s’ajoute à leur page Facebook et leur blogue.

FRANCE

Esclavage ? Du simple sursis pour le couple de Malgaches

La justice républicaine ne cesse jamais de surprendre : à l’heure où les Français sont rackettés et manipulés au sujet de l’esclavage dont ils devraient se sentir coupables – esclavage auquel pourtant l’homme blanc et lui seul a mis fin –, des juges ont réussi à ne condamner qu’à quatre ans de prison avec sursis un couple de Malgaches ayant exploité jusqu’à la mort une jeune fille. Ils avaient écopé de quatre ans de prison ferme en première instance.

Arrivée à leur service à l’âge de 14 ans en France depuis leur île, elle avait passé cinq ans à devoir leur obéir. Elle était « payée » 50 francs par mois, soit de quoi s’acheter une baguette de pain tous les trois jours… Elle était battue comme en témoignent les marques de coups découvertes lors de l’autopsie, visiblement mal nourrie et a probablement été victime de viols. Elle était morte six jours après avoir été renvoyée à Madagascar dans un état squelettique et de faiblesse extrême selon les témoins.

Reconnus coupables d’esclavage, les condamnés se sont dits « soulagés ». Il n’a pas été précisé s’ils ont envoyé une boîte de chocolat à Christiane Taubira pour ce tour de force d’arriver à culpabiliser les Blancs d’avoir globalement mis fin au fléau de l’esclavage tout en permettant aux esclavagistes modernes d’être véritablement sanctionnés.

Violents affrontements entre gangs étrangers à Calais près de « l’accueil de jour »

Non seulement les mesures prises par le gouvernement n’améliorent pas la situation, mais elles l’empirent. Les mesures de régularisations de groupes, les repas distribués gratuitement, les soins offerts, etc. sont autant d’appels envoyés à tous ceux qui veulent fuir la misère dans leur pays. Au détriment du nôtre.

Au début de l’année, Bernard Cazeneuve a fait installer – aux frais du contribuable – un « accueil de jour » à la place d’un ancien centre aéré. La conséquence inévitable a été la création près de là d’un campement sauvage, baptisé la « new jungle », qui accueille désormais plusieurs centaines d’étrangers. Après la fusillade en fin de semaine dernière, cette semaine s’est ouverte par un affrontement géant entre groupes d’étrangers.

Les violences ont fait au moins 24 blessés. Opposant Soudanais et Érythréens – « l’immigration est une chance pour la France », comme le dit souvent Nicolas Sárközy – elles ont commencé par des incendies de tentes avant de se terminer en bagarre générale. Une quinzaine de ces étrangers sont venus encombrer les hôpitaux de la région où ils sont actuellement hospitalisés, pendant que des Français sont jetés hors des hôpitaux.

« Calais est pour moi le laboratoire de ce que la République peut produire de meilleur. »

(Bernard Cazeneuve)

Deux racailles arrêtées à Paris pour l’agression de deux patriotes

En avril dernier, un couple de jeunes Français avait été violemment attaqué par plusieurs racailles rouges. Comme Clément Méric et son gang, ces dernières avaient prémédité leur attaque, repérant puis suivant les deux jeunes patriotes. Ils les avaient attaqués alors qu’ils arrivaient devant l’immeuble qu’ils habitent. Le jeune homme, Alexandre, âgé de 25 ans, avait été très violemment frappé – par derrière, bien entendu – avec une planche de bois. Il avait été ensuite roué de coups et visé particulièrement à la tête : de la Russie de 1917 à l’Espagne de 1936, la France de 1944, les lâches méthodes “antifascistes” demeurent les mêmes. Sa compagne, Lydia, 24 ans, n’avait pas été épargnée par les racailles. Ils avaient obtenu vingt et quatre jours d’incapacité temporaire de travail (ITT).

Deux des racailles, connues des services de police, ont été arrêtées, confondues par leur ADN et par les témoignages. Malgré les preuves, la violence de l’attaque et les témoignages, elles ont été immédiatement remises en liberté par les juges rouges.

Attaque « islamophobe » dans un lieu de culte islamiste près de Lyon : l’agresseur s’appelle Ali

Un homme ivre et armé a été arrêté après avoir pénétré dans un lieu de culte islamiste installé à Saint-Genis-Laval près de Lyon. Bernard Cazeneuve, qui ne réagit pas quand des Français sont tués ou des Françaises violées par les colons, est immédiatement intervenu après cet insignifiant incident, apportant son « soutien » aux islamistes.

Tout aussi immédiatement, les témoignages des islamistes présents ont mis en cause les « racistes » :

« [L’individu] se serait montré menaçant et aurait proféré des insultes à caractère raciste »,

rapportait la presse. Selon les mêmes témoignages, un premier incident s’était déroulé le matin : le « raciste » aurait provoqué les islamistes devant la mosquée en faisant pétarader sa moto pour « narguer les fidèles ».

Pas de chance pour Bernard Cazeneuve et ses protégés : l’agresseur s’appelle Ali.

Younès n’écope que de 14 ans de prison pour avoir massacré un adolescent

Younès a écopé de 14 ans de prison pour avoir assassiné Lionel, un adolescent de 16 ans qu’il accusait d’avoir diffusé une vidéo pornographique dans laquelle avait tourné, volontairement et contre de l’argent, sa sœur. Il avait attaqué le jeune homme en pleine rue et l’avait massacré, le rouant de coups durant une dizaine de minutes. Sa victime ne s’était pas protégée et n’avait porté aucun coup.

Le jeune homme, décrit comme « aimant », « sérieux » et « sans histoire », se rendait le soir de sa mort à une fête d’anniversaire chez une amie.

« Pendant dix minutes, sans répit, il a subi une avalanche de coups de pied et de poing. Son agresseur a été sourd à ses cris »,

a précisé la représentante du parquet. Le criminel étranger, drogué habituel, avait particulièrement visé la tête. Les enquêteurs n’ont jamais trouvé aucune preuve étayant l’hypothèse avancée par le tueur : sa victime n’avait vraisemblablement jamais contribué à diffuser la vidéo de la sœur dépravée.

Woippy, Avignon : fusillades en série

Si les faits s’étaient déroulés aux États-Unis, les médiats auraient pu mettre en cause le droit aux armes. Ils auraient sans doute évoqué encore le « racisme ». En France occupée, ce sont d’autres problèmes qu’ils pourraient montrer du doigt, mais leur lâcheté les empêchera.

À Woippy, près de Metz, un criminel a ouvert le feu en pleine rue dans un « quartier sensible » selon l’un de ces euphémismes du système utilisé pour cacher la réalité. Il a tué une femme de 25 ans, morte sur le coup, et très grièvement blessé un homme d’une trentaine d’années, qui serait le frère de la première victime, touché en pleine tête. Le tireur, présenté comme « fou » et « alcoolisé », a également très grièvement blessé un homme d’une vingtaine d’années en le touchant au torse. Une quatrième personne, un homme âgé d’une soixantaine d’années, a été touchée également.

À Avignon c’est une « classique » négociation sur fond de trafic de drogues qui a mal tourné et conduit à une fusillade en pleine rue. Les policiers ont retrouvé une cinquantaine de douilles, mais la « victime » n’a été que blessée.

Scènes d’émeutes en Île-de-France occupée

De multiples violences se sont produites en Île-de-France occupée en fin de semaine dernière. Les racailles ont à nouveau attaqué les policiers à Savigny-sur-Orge ; elles y avaient déjà perpétré des incendies criminels, des agressions et des caillassages durant toute la semaine, notamment dans le quartier envahi du Grand-Vaux. Samedi, trois véhicules ont été détruits.

À Épinay-sous-Sénart, où un policier avait été blessé vendredi, les occupants ont attaqué samedi un commissariat de police à l’issue d’un concert de ‘rap’.

À Corbeil – la ville du toujours sénateur Serge ‘Dassault’ Bloch, le corrompu de l’UMP –, un guet-apens a été tendu à des policiers. En guise d’appât, un colon a sillonné le quartier en klaxonnant, sans casque, au volant d’un scooter multipliant les infractions. Une fois repéré par une patrouille de police, il a conduit les fonctionnaires dans une ruelle où une quinzaine de racailles les attendaient. Ils ont caillassé les policiers, leur lançant également des cocktails molotov.

Des faits similaires se sont produits à Évry – la ville de Manuel Valls, grand ami de Serge ‘Dassault’ Bloch – : des racailles ont bloqué une patrouille de police sur une route. Après un jet de bouteille, alors qu’ils commencent à faire marche arrière, les policiers ont également été visés par divers projectiles.

Faits divers & occupation

-Un pédocriminel récidiviste n’a écopé que de six mois de prison pour détention et partage d’images pédopornographiques. Poursuivi en état de récidive légale, il avait de surcroît été condamné pour des agressions sexuelles contre sa sœur de 5 ans. Il avait écopé pour cela de 4 ans de prison en 2013, mais avait été libéré dès août 2014. Il ne respectait pas depuis plusieurs mois les soins auxquels il était « astreint » et n’avait pas non plus déclaré, comme il aurait dû le faire, son changement d’adresse. Malgré tout cela, il n’avait pas été inquiété. Selon son avocat, il a été violé lui-même à de multiples reprises quand il était enfant.

-Un « marginal » âgé d’environ 35 ans a été arrêté en Normandie et mis en examen ; il est accusé du viol et du meurtre de sa propre grand-mère.

-Trois gardiens de la prison de Villepinte et un détenu ont été arrêtés pour un trafic de téléphones portables avec les prisonniers.

-Un homme qui vendait sa voiture, une Audi A5, a été attaqué par un groupe de criminels étrangers dans la région de Nice. Frappé et jeté dans le coffre de sa propre voiture, il s’est retrouvé en Italie à plusieurs dizaines de kilomètres de là. Les policiers italiens ont pu arrêter deux Tunisiens qui se trouvaient avec la voiture volée. Ils devraient être poursuivis pour séquestration, vol et menaces avec arme. (« L’immigration est une chance pour la France », Nicolas Sárközy).

-Incidents en série dans les foyers pour travailleurs (?) étrangers ADOMA. La mauvaise image des foyers SONACOTRA avait conduit les autorités à changer – lors d’une coûteuse opération pour le contribuable – leur nom en ADOMA. Mais ce changement n’a en rien modifié la situation. Ces derniers jours, deux incidents violents se sont produits. À Argenteuil, un individu de 28 ans a été hospitalisé après avoir été frappé de plusieurs coups de couteau. À Strasbourg, c’est un étranger d’une trentaine d’années qui a été poignardé à plusieurs reprises et très grièvement blessé.

-Un incendie criminel a touché une « maison de quartier » à Dunkerque. Les racailles avaient pris soin de faire cesser l’éclairage public auparavant ; introduits dans les lieux, ils ont commis diverses dégradations avant de mettre le feu en plusieurs endroits. Les employés s’étaient plaints à plusieurs reprises ces dernières semaines d’insultes et de menaces.

-Deux Polonais, un individu de 40 ans et une femme de 51 ans, ont été arrêtés après la mort de deux de leurs compatriotes, un couple d’une quarantaine d’années, dans les milieux de marginaux installés à Manosque (Provence). Les deux victimes ont été massacrées à coups de poing.

À lire

 Russie : trois militants homosexuels condamnés à 10 jours de prison ». (LOLJ)

 Dakar abrite la 1ere conférence sur l’enseignement de la Shoah en Afrique ». Le Shoah business, une affaire mondiale, grâce au racket des Européens via le « Projet Aladin » et l’ONU. (SeneWeb)

 Le Canada peut désormais révoquer la citoyenneté aux binationaux coupables de “terrorisme” ». Après l’Australie, le Canada, pendant que Manuel Valls se propose lui de payer (avec l’argent des Français) des islamistes – des « community managers » en novlangue républicaine de la diversité – pour convaincre les occupants tentés par les groupes terroristes qu’il y a d’autres voies pour imposer leur religion… (45e nord).

-« Inde. Un homme lynché après la mort d’un enfant tué pour un sacrifice ». (Ouest France)

-« Inculpé, Dennis Hastert voulait cacher son passé sexuel ». Un ancien parlementaire américain devenu lobbyiste a payé 3,5 millions de dollars pour cacher son passé de déviant sexuel quand il était professeur. (La Presse)

 D’anciens combattants croates retranchés dans une église ». À l’approche des élections, les vétérans font pression sur le gouvernement pour obtenir une loi affirmant leurs droits. (Le Figaro)

 Grèce : les retraits aux guichets s’accélèrent ». (Le Monde)

-« Grèce : la sortie de la zone euro est « une possibilité », juge Lagarde  ». (Le Point)

-« L’Autriche va rapatrier une partie de ses réserves d’or d’ici à 2020 » (actuellement stockées en Grande-Bretagne, 80 %, et en Suisse). (Le Soir)

 Les limites de la “liberté d’expression” ». « Depuis la Révolution et renforcé considérablement au XXe siècle, le droit français, le droit “républicain” dirait M. Valls, a toujours veillé à écarter des media et de l’enseignement, voire à condamner ceux des Français qui ne considèrent pas que l’histoire de leur pays commence en 1789. » (Lectures françaises)

 Réforme du collège : “obliger les professeurs à travailler ensemble est une manière de neutraliser les dissidents” ». Homme nouveau.

BASSE POLITIQUE

Le toujours député républicain Thomas Thévenoud visé par une plainte

Huit mois après les révélations sur les multiples fraudes au fisc dont il s’est rendu coupable, Thomas Thévenoud, élu avec l’étiquette PS, est toujours député de leur Assemblée antinationale. Il y dispose, en traitement et crédits divers, de plus de dix fois ce que touche un salarié français au SMIC, se constitue une retraite confortable, bénéficie de voyages gratuits, d’avantages innombrables. Malgré ses affirmations à l’époque, le gouvernement n’a rien fait pour obtenir son éviction.

La commission des infractions fiscales (CIF) vient enfin de déposer une plainte pour fraude fiscale contre l’ancien sous-ministre de François Hollande. Le phobique administratif a osé dénoncer « une volonté manifeste d’acharnement », se cachant derrière le fait que, puisqu’il y a d’innombrables fraudeurs, il disposait manifestement comme tout autre républicain exemplaire d’un droit à la fraude.

« Je vais me battre pour restaurer l’honneur de ma famille. Je ne suis pas un fraudeur »,

a lancé l’individu profitant depuis de nombreuses années du système et se posant aujourd’hui comme une victime quand la France compte plus de 5 millions de France et 6 millions de chômeurs.

Brillante réélection du maire FN du Pontet

En mars dernier, Joris Hébrard, 31 ans, avait créé la surprise au Pontet (Vaucluse) en remportant la mairie pour le Front national. Il l’avait emporté avec quelques voix d’avance au second tour, totalisant 42,62 % des voix contre 42,52 % à l’UMP. Les irrégularités constatées lors du scrutin avaient conduit le Conseil d’État à annuler le scrutin.

Une nouvelle élection était organisée dimanche ; entre-temps, en mars dernier, Joris Hébrard avait été élu à la majorité absolue conseiller départemental. Il a obtenu hier 59,43 % des voix, en très nette progression en deux ans et retrouve donc son siège de maire. Cette réélection dès le premier tour dans un scrutin marqué par une participation remarquable pour une élection partielle dénote l’effondrement total des partis du système dans l’une des régions les plus touchées par l’invasion.

En bref

* RFN

Sébastien Chenu continue à recycler les arrivistes libéraux-conservateurs au sein du FN. La dernière recrue est le gaulliste Pierre Aliotti, responsable des Jeunes de la Droite Populaire de l’Hérault. Un parcours logique pour ce libéral-conservateur, puisque selon lui son ancien parti est devenu « un parti centriste ». Si l’UMP prend la place du centre et le FN prend la place de l’UMP, qui prendra la place du FN ?

* Amis

« Mais je croyais qu’on était entre amis. Personne ne m’avait dit que la droite aussi était invitée ! »

Petite blague (?) de François Hollande lors d’un dîner à l’arrivée du ministre de Rothschild Emmanuel Macron.

* Tie break

-Hollande est à gauche et vous à droite ?
-Ça dépend des matchs.

Échange entre une journaliste italienne et un Manuel Valls très marqué par son passage à Rolland Garros – suivant de très près son passage au Festival de Cannes, censé montrer l’humour de l’éternellement lié.

* Racisme anti-crâne rasé

Pourquoi Jean-Luc Mélenchon aurait fait un meilleur commandant de section de Tchéka que politicien, profession qui demande un peu de contrôle de soi.

//vk.com/video_ext.php?oid=-59782246&id=171174694&hash=cd8effca956527ac&hd=2

 

 

 

ÉTRANGER

Le régime égyptien confirme son total soutien à l’agresseur séoudien du Yémen

Les ministres des Affaires étrangères égyptiens et séoudiens se sont rencontrés au Caire pour démontrer leur totale convergence sur le dossier yéménite. Le dirigeant égyptien a assuré de son total soutien l’agresseur du Yémen. Les nouveaux amis de Marine Le Pen participent depuis plusieurs semaines aux bombardements meurtriers contre le Yémen qui ont fait plusieurs centaines de morts, dont de nombreux civils.

« Nos positions sont identiques, il y a une étroite coopération à tous les niveaux. Nous avons une vision commune claire sur la manière dont il faut agir au Yémen »

a tenu à préciser Sameh Choukri. Il a appelé à la poursuite des attaques.

Le monde en guerre

* Islamisme mondialisé

-Deux islamistes qui recrutaient et entraînaient des jeunes colons et invertis à en Suède pour les envoyer dans les rangs des groupes terroristes en Syrie ont été arrêtés à Stockholm et Örebro.

* Europe.

-Ukraine. Les violences dans l’Est du pays ont fait trois morts en fin de semaine, un soldat, et deux civils.

* Afrique

-Nigeria. Un attentat-suicide contre une mosquée de Maiduguri (nord-est) samedi a fait 26 morts et 28 blessés.

L’explosion d’un camion-citerne à la gare routière d’Onitsha (sud) a fait 69 morts et de nombreux blessés dimanche. Selon un responsable de la police, il s’agit d’un accident, le chauffeur aurait perdu le contrôle du véhicule en tentant d’échapper à un contrôle.

-Somalie/Éthiopie. Des violences opposant des groupes armés éthiopiens et somaliens depuis plusieurs jours ont fait plusieurs dizaines de morts à la frontière entre les deux pays. Un responsable somalien a accusé une unité de police d’avoir pénétré en Somalie pour piller des villages.

* Maghreb

-Libye. Un attentat suicide revendiqué par l’État islamique (ÉI) a fait cinq morts et huit blessés à un poste de contrôle de Misrata.

Un député du parlement parallèle de Tripoli a été retrouvé mort dans la capitale (?) libyenne.

* Proche Orient

-Syrie. Avec le soutien de l’aviation américaine et de ses alliés, les miliciens kurdes ont pris le contrôle de huit villages de l’ouest de la province de Rakka (nord), occupée depuis plusieurs mois par l’État islamique (ÉI), ainsi que de quatre autres près d’Hassaké. Les combats ont fait au moins onze morts.

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), 71 personnes sont mortes dans des bombardements contre les quartiers tenus par l’État islamique (ÉI) à Alep (nord) en fin de semaine.

-Irak. -Un attentat suicide perpétré à Samarra contre une base de police lundi a fait au moins 37 morts.

Les autorités ont annoncé avoir perdu 2 300 véhicules blindés lors de la fuite des forces armées de Mossoul en juin 2014. La ville, ainsi que le matériel militaire, était alors tombée aux mains de l’État islamique (ÉI). Le gouvernement se prépare actuellement à reprendre Ramadi.

* Arabie

-Yémen. Les bombardements criminels de l’Arabie séoudite et de ses alliés au Yémen ont fait lundi au moins huit morts et vingt blessés parmi les civils dans le secteur de Sanaa. Les 21 avril et 12 mai dernier, de précédentes attaques similaires avaient fait 38 et 69 morts.

-Arabie séoudite/Yémen. Un membre des forces de sécurité séoudiennes a été tué, selon les autorités séoudiennes, et sept autres ont été blessés alors qu’ils se trouvaient près de la frontière avec le Yémen samedi.

AGENDA

7 juin, Calais : Manifestation de Sauvons Calais

Sauvons Calais-manif 07062015

(Plus d’information)

10 juin 2015, Vichy : hommage à Raoul Salan

L’ANFANOMA, section de Vichy, organise une cérémonie au cimetière de Vichy, avec la participation de l’ADIMAD et l’Association des Amis de Raoul Salan. À l’issue de la cérémonie devant la tombe du général Salan, une seconde gerbe sera déposée, au nom de l’ADIMAD sur la tombe du Lieutenant Axel Gavaldon. Rendez-vous à l’entrée du cimetière, 10h45.

27 juin 2015, Épinal : Rencontre militante avec Lorraine nationaliste

Romary Août 2005
Romary Août 2005

27 juin 2015, Isère : Feux de la Saint Jean

 feu_saint_jean-isere_natio-2015

Retrouvez tous les rendez-vous nationalistes et identitaires sur notre page agenda.

© Jeune nation – 2015

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s