Journal du 31 mai 2015

Publié le Mis à jour le

Sommaire

ACTUALITÉ NATIONALISTE

FRANCE

BASSE POLITIQUE

ÉTRANGER

 

 

Qui aurait pensé que l'Afrique noire était si voisine de la Seine-Saint-Denis ? (Fête des voisins de Mantes la Ville, mairie FN)
Qui aurait pensé que l’Afrique noire était si voisine de la Seine-Saint-Denis ? (Fête des voisins de Mantes la Ville, mairie FN)
Vu à Angers, France occupée
Vu à Angers, France occupée

 

 

 

ACTUALITÉ NATIONALISTE

L’hommage des Caryatides à Jeanne

Le mouvement des femmes nationalistes Les Caryatides a célébré Jeanne d’Arc samedi à Lyon.

CGPtHLSW8AAXtaZ
« Par son œuvre, Jeanne ouvre la voie au Nationalisme. “Tout désespoir en politique est une sottise absolue” »

 

Plusieurs figures nationalistes étaient présentes, dont Pierre Sidos :

« Je ne suis pas féministe, mais pro-féminin. La femme donne la vie, et mérite toute la considération des hommes »,

a déclaré le fondateur de l’Œuvre française.

Caryatides-052015-P Sidos-

Le directeur de Jeune nation Yvan Benedetti était également présent.

CGQHBDlWsAACdHR

Hommage de l’Aube dorée aux derniers défenseurs de Constantinople

Comme chaque année, les nationalistes grecs ont rendu hommage à ceux qui ont lutté contre les Ottomans à Constantinople.

CGMhl8wXEAAorVK

 

 

 

 

FRANCE

Il ne sont pas Charlie : Paul-Éric Blanrue et Robert Faurisson en correctionnelle

Plutôt que de s’attaquer aux politiciens corrompus, aux trafiquants de drogues, aux réseaux pédocriminels, leur justice continue leurs persécutions contre tous les mal pensants. Le 16 juin prochain à 13h 30,devant la XVIIe chambre correctionnelle de Paris, c’est Paul-Éric Blanrue qui comparaîtra pour avoir osé réaliser un documentaire sur l’historien révisionniste Robert Faurisson. Il se retrouvera sur le banc des accusés avec le diffuseur du documentaire et Robert Faurisson lui-même.

À Rennes, la mobilisation des patriotes paye : les racailles expulsées de la maison de Maryvonne

Depuis plusieurs mois, une douzaine de racailles occupent une maison à Rennes. Les parasites sociaux, largement soutenus par l’extrême gauche locale, se réjouissaient de laisser à la rue une femme âgée de 83 ans qui, après la mort de son compagnon, n’avait plus d’autre endroit où vivre. C’est même sous la protection de la loi, qui oblige un propriétaire à déclarer sous 48 heures une occupation, que les asociaux avaient ont pu demeurer dans les lieux durant plusieurs mois.

Après ces longues semaines durant lesquelles la justice a refusé d’intervenir, la mobilisation de Bretons puis au-delà le soutien de nombreux français ont fini par faire bouger la situation. Manifestations et confrontations avec la police et des extrémistes, pétitions, articles, ont donné à l’affaire une dimension nationale, obligeant la police puis la justice à agir. Cette dernière vient de rendre un arrêté d’expulsion immédiate. Les racailles doivent donc désormais quitter immédiatement les lieux. Elles ont annoncé, mais rien n’est certain, qu’elles ne s’opposeraient pas à cette décision.

ETA : quatre arrestations à Biarritz

Quatre personnes ont été arrêtées ces derniers jours dans le sud-ouest, dans le cadre d’une enquête sur le groupe terroriste marxiste Pays basque et liberté (ETA, Euskadi ta Askatasuna). Jeudi, les policiers ont découvert dans une maison du centre-ville de Biarritz une trentaine d’armes, du matériel pour fabriquer des explosifs et pour fabriquer de fausses plaques d’immatriculation notamment. Deux personnes avaient été arrêtées. Vendredi, un couple a été interpellé, également à Biarritz, dans le quartier de La Négresse.

À Marseille, l’UMPS favorise l’islamisation… avec le Qatar

À Marseille, le complexe Ibn Khaldoun s’agrandit. Les gérants des lieux – soutenus avec ferveur par Jean-Claude Gaudin, sans doute par goût de l’inversion, comme par les dirigeants du PS, Samia Galli en tête – ont organisé une cérémonie pour le lancement des travaux. Signe de leur modération, parmi les représentants étrangers, ils ont invité l’ambassadeur du Qatar, pays reconnu pour son âpre lutte contre les terroristes.

« Nous sommes entrain [sic] d’écrire l’histoire du futur. Ce moment n’est ni le premier ni le dernier »,

s’est vanté le directeur qui a tenu à préciser :

« C’est l’aboutissement des efforts conjugués, des enseignements, des parents et des politiques. Ibn khaldoun a fait le consensus de la classe politique de Marseille, la droite, la gauche, les verts, le FDG, les indépendants… Tous y ont contribué. »

ibn-kaldoun-mosquee-marseille-Valls-

Quelques arrestations à Paris pour calmer la colère des employés de la Tour Eiffel

Il aura fallu non seulement des dizaines de plaintes, mais encore un vaste mouvement de grève conduisant à la fermeture de la Tour Eiffel pour que les autorités s’émeuvent des innombrables vols et agressions commis par des criminels gitans sur le ce lieu symbolique de la capitale. Huit membres de ces groupes de racailles itinérantes ont été arrêtés et placés provisoirement en détention. Avant d’être libérés ou remplacés par leurs congénères… Ils sont poursuivis pour vols et escroqueries en bande organisée et association de malfaiteurs. Tous logeaient dans des hôtels, aux frais du contribuable sinon des touristes dépouillés.

Faits divers & occupation

-Jour ordinaire d’émeute à Épinay-sous-Sénart vendredi : des policiers qui intervenaient pour disperser un attroupement dans le quartier envahi des Cinéastes ont été caillassés. Un policier a été blessé. D’autres violences se sont produites dans la soirée. « Régulièrement certains jeunes nous insultent et nous agressent. Nous attendons toujours une réponse, des renforts. Que faut-il pour que nous soyons entendus ? » s’est lamenté un syndicaliste policier refusant de dénoncer clairement le régime et l’occupant.

-Deux enfants âgés de deux mois et quatre ans sont morts et une troisième, âgée de deux ans, a été très grièvement blessée à Walincourt-Selvigny dans la nuit de vendredi à samedi lors d’un « drame familial ». La mère des enfants et leur grand-mère ont été blessées également. Le père a été arrêté puis interné.

-Un prisonnier de 49 ans, détenu à Gradignan, s’est suicidé (selon les premiers éléments de l’enquête), après avoir obtenu une permission pour se rendre chez un proche.

-Mort pour avoir cru aux mensonges du grand patronat et de l’extrême gauche… Le corps d’un Afghan a été retrouvé près de Lyon mort écrasé dans un chargement routier à la mi-mai. Il avait sans doute pris place dans un camion où il est mort, victime du poids de plaques d’aluminium transportées. Il avait traversé l’Europe ainsi depuis la Grèce.

-Le corps d’une femme ligoté et brûlé a été retrouvé par les secours qui intervenaient sur un incendie de maison près de Niort. Son compagnon, soupçonné d’être le meurtrier, a été retrouvé grièvement blessé.

-Onze criminels étrangers ont été arrêtés dans le cadre d’une vaste enquête sur les viols, menaces, tortures, l’ingestion de drogues, et la prostitution forcée à Lille et Grenoble de nombreuses Roumaines, dont certaines étaient âgées de quinze ans. Le réseau criminel était dirigé depuis la Roumanie via deux camps de Gitans acceptés en France par le gouvernement d’occupation.

-Un jeune homme de 19 ans a été tué d’un coup de couteau en plein cœur à Arbois (Jura) par un individu de 61 ans « au lourd passé judiciaire », notamment pour des faits de vols et de violences.

-Cinq criminels n’ont écopé que de six à quinze ans de prison pour le viol en réunion d’une femme vulnérable de 31 ans à Narbonne. Les criminels avaient filmé leurs actes accompagnés de diverses humiliations. Tous étaient des drogués.

-Trois de ces violeurs ont été condamnés plus faiblement que Laurent Rambaud, un agriculteur de 37 ans, qui a écopé de huit ans de prison pour avoir tué un individu venu le voler sur sa truffière.

BASSE POLITIQUE

En bref

* Antiportrait

« Je suis un homme de droite ouvert, pas sectaire »

Alain Juppé, militant anti-Sárközy à la ville et corrompu à la barre.

* Morano vs Bedos : bientôt la suite au tribunal.

L’humoriste (?) d’extrême gauche Guy Bedos sera jugé devant le tribunal correctionnel de Nancy pour injure publique pour l’un de ses spectacles, à Toul en 2013.

« Nadine Morano a été élue ici à Toul ? Vous l’avez échappé belle ! On m’avait promis qu’elle serait là… Quelle conne ! »,

avait-il lancé alors qu’il avait été invité par le PS pour inaugurer une salle de spectacle à Toul, avant d’enchaîner les insultes contre elle.

* Blessant

« Ces mots [de Nicolas Sárközy], non seulement visent à blesser les adversaires – ma foi c’est la vie politique –, mais ils blessent inutilement le pays »,

a déclaré Manuel Valls, ayant lui-même épousé avec sa femme les haines éternelles, inextinguibles et démoniaques d’Israël.

* Républicains de toutes tendances, débattez (-vous)

« Nous devons avoir un débat entre républicains, entre républicains de gauche et de droite, entre républicains conservateurs et républicains progressistes, mais il faut sortir de ce goût de revanche, des insultes inutiles qui ne font pas avancer le débat et qui creusent encore un peu plus les différences, alors qu’aujourd’hui au contraire il faut rassembler les Français autour de l’essentiel, redresser notre pays et être fiers de ce que nous sommes capables de faire »,

a-t-il ajouté.

* Le SIDA mieux que l’herpès ?

Se détachant un instant de son travail de destruction du Front national, Florian Philippot a ironisé sur le nouveau nom de l’UMP, désignant l’alliance de celle-ci, devenue Les Républicains (R) avec le PS comme l’RPS, à prononcer « herpès »…

* Quand le complice dénonce les complices d’extrême droite

« En parfaite opposante de pacotille, Marine Le Pen était absente lors de ce vote décisif. La volonté du FN de ’laisser passer’ est aussi avérée par l’absence de son suppléant Aymeric Chauprade »,

s’est amusé Jean-Luc Mélenchon, évoquant le vote sur le Traité de commerce transatlantique (Tafta) au parlement européiste.

* Quand le complice dénonce (aussi) les complices de gauche

« Loin de résister comme ils l’avaient fait croire, les députés PS […] ont voté en faveur des tribunaux d’arbitrage entre les États et les entreprises. Loin de préconiser des solutions alternatives dont ils avaient pourtant beaucoup parlé, ils se sont purement ralliés à la position de la Commission européenne »,

a ajouté le complice du mondialisme Jean-Luc Mélenchon, de ses politiques pro-métissage, pro-invasion, individualistes, anti-familles, etc., laissant accroire que le combat se limiterait à la dénonciation partisane et parcellaire de l’impérialisme.

UMPS féministe

Communautarisme juif, communautarisme homosexualiste, communautarisme maçon… les politiciens sont, aussi, mus, par le communautarisme sexuel. C’est uniquement en tant que femme et pour les femmes que huit politiciennes de l’UMPS, de l’extrême gauche (la communiste Marie-Georges Buffet et Cécile Duflot) aux libéraux conservateurs (les UMP Nicole Ameline, Catherine Vautrin et Marie-Jo Zimmermann) en passant par le PS (Yvette Roudy et Aurélie Filippetti) et les centristes (Chantal Jouanno et Rama Yade) ont dénoncé un « retour en arrière » du gouvernement sur les « droits des femmes ».

« Le projet de loi sur le dialogue social et l’emploi supprime deux outils indispensables de l’égalité professionnelle : la production par l’entreprise d’un document dédié, le Rapport de Situation Comparée et l’organisation d’une négociation spécifique »,

deux inutiles gadgets comme la bureaucratie en compte des milliers et qui n’a jamais servi à améliorer la vie d’une seule salariée sur le terrain.

ÉTRANGER

Après la “Shoah”, l’État islamique : pas de tabou pour les caricaturistes en Iran

Israël a beaucoup fait parler d’un concours de dessins organisé en Iran sur le thème de la prétendue “Shoah”, avec la complicité des médiats à travers le monde. Beaucoup plus mal à l’aise, bien peu ont évoqué une nouvelle édition du concours de caricature, dont le thème est cette fois l’État islamique (ÉI). Les autorités iraniennes précisent vouloir promouvoir la « culture de la résistance » et se défendre « contre le mal et la terreur ». Un thème fédérateur qui ne semble toujours pas du goût d’Israël et de ses agents-journalistes.

carictature Etat islamique - Israël - Etats-Unis

Plus de 800 dessins envoyés de 40 pays différents ont déjà été reçus pour le concours. Près de 300 caricatures, parmi les meilleures, seront exposées dans les rues de Téhéran.

« Aujourd’hui, le monde entier connaît un groupe de parasites qui se prénomme Daesh et est au courant des crimes contre l’humanité et la culture. Maintenant, les artistes auront l’occasion de sensibiliser le public à leurs actes en participant à la compétition »,

a expliqué Mohammed Habibi, qui dirige le concours. C’est ce dimanche que le résultat du concours sera proclamé.

L’ancien président yéménite révèle que l’agression séoudienne contre son pays était préméditée depuis plusieurs années

Dans un entretien télévisé, l’ancien président yéménite Ali Abdallah Saleh, renversé en 2011 lors du prétendu « printemps arabe » favorisé par les États sunnites et en faveur notamment des groupes criminels islamistes, a révélé que le gouvernement séoudien, sous sa présidence, voulait plonger le Yémen dans la guerre civile.

« [Les Séoudiens] nous ont dit : “Nous vous paierons des millions de dollars si vous devenez nos alliés” [dans la lutte contre les chiites] »,

a rapporté Ali Abdallah Saleh devant les journalistes libanais d’el-Mayadeen.

L’ancien président avait décliné cette offre, ce qui lui a valu d’être la cible d’une « révolution » ; depuis, le plan séoudien d’une guerre religieuse a été mis en place avec d’importantes complicités internationales. Prétextant venir au secours des rebelles sunnites proséoudiens, mais en réalité aidant essentiellement Al-Qaïda Péninsule arabique (AQPA, Tanẓīm al-Qā‘idah fī Jazīrat al-‘Arab), l’Arabie séoudite mène depuis plusieurs semaines une campagne de bombardements meurtriers à travers le Yémen.

Nouvelle attaque meurtrière contre les chiites en Arabie séoudite

Un attentat suicide à la voiture piégée près d’une mosquée chiite a fait quatre morts à Dammam (est) vendredi. L’État islamique (ÉI) a revendiqué le crime, qui aurait été commis par Abou Djandal el-Djizraoui. Selon les autorités, il n’a pas pu toucher la mosquée en elle-même grâce aux mesures de sécurité. Une attaque similaire perpétrée il y a une semaine avait fait 21 morts et plusieurs dizaines de blessés.

Les tueurs ont diffusé un enregistrement appelant à « tuer les ennemis de l’islam, en particulier les chiites », qualifiés « d’infidèles et d’apostats » dont « le sang peut être répandu, [et dont] l’argent être pris ».

« Il est de notre devoir de les tuer et même de purifier cette terre de leur saleté »,

déclare l’orateur dans la vidéo.

Le monde en guerre

* Europe

-Chypre. Le Libanais à papiers canadiens arrêté dans l’île est un membre du Parti d’Allah (Hezbollah) selon les autorités. Ces dernières l’accusent d’avoir préparé un attentat contre des intérêts juifs, nombreux à Chypre. L’homme arrêté a nié les faits ; ceux-ci semblent peu vraisemblables : si l’État criminel d’Israël a multiplié les crimes et les attentats à travers le monde depuis plusieurs décennies (de l’assassinat des diplomates allemands et suédois Ernst vom Rath et Folke Bernardotte jusqu’à l’historien François Duprat, aux meurtres de masse en Palestine et aux opérations des services secrets à travers le monde), ce n’est pas le cas du Hezbollah.

* Afrique

-RCA. Des combats se sont déroulés au cœur de Bangui en milieu de semaines. Au moins deux personnes, dont un cadre de l’ancienne Séléka, la milice musulmane, ont été tuées ; un commissariat a été envahi et endommagé et une voiture de police a été brûlée.

* Maghreb

-Libye. L’État islamique (ÉI) a pris le contrôle de l’aéroport de Syrte, jusqu’ici contrôlé par les islamistes affiliées au gouvernement parallèle de Tripoli.

À Benghazi, six personnes sont mortes et huit autres ont été blessées vendredi lorsque des roquettes ont touché des quartiers résidentiels de la ville, après une avancée de l’armée du gouvernement de Tobrouk face aux combattants islamistes du gouvernement de Tripoli.

À Derna, deux soldats de Tobrouk ont été tués et cinq autres ont été blessés lors d’un assaut de l’ÉI contre un poste de contrôle.

* Asie

-Pakistan. Une attaque lancée contre deux bus dans la région de Karachi, près de Quetta (Balouchistan, sud-ouest), a fait 21 morts vendredi.

© Jeune nation – 2015

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s